5 sites ouverts au camping sauvage en France

camping-sauvage

Vous cherchez un moyen unique et peu coûteux de voyager en France ? Le camping sauvage peut être un moyen passionnant d'explorer la magnifique campagne, de profiter de vues spectaculaires et de sortir des sentiers battus.

De nombreux endroits sont ouverts au camping sauvage en France (à condition de respecter certaines règles). Nous vous présentons 5 de nos endroits préférés dans cet article.

Les réglementations applicables à tous les sites de camping sauvage

Bien que chaque site ait ses propres règles, il existe des consignes générales qui s'appliquent à tous les espaces naturels partout sur le territoire Français :

Tenez-vous à une distance respectueuse des habitations et des routes avoisinantes

Il est essentiel de maintenir une distance respectueuse des habitations et des routes lorsque vous campez en pleine nature. Cela garantit votre propre sécurité ainsi que le respect de la tranquillité des habitants locaux. De plus, cela évite de perturber la faune et la flore environnantes.

En choisissant des emplacements éloignés des zones habitées, vous réduisez les risques de conflits avec les riverains, de dérangement sonore et de nuisances lumineuses.

Enfin, en évitant de vous approcher trop près des routes, vous contribuez à la sécurité routière en évitant tout risque de stationnement gênant et d'obstruction.

Demandez la permission avant d'allumer un feu

L'allumage d'un feu en camping sauvage peut être réglementé, voire interdit dans certaines zones pour prévenir les incendies de forêt. Assurez-vous de connaître les règles locales concernant les feux et n'en allumez un que si c'est autorisé.

Également, soyez attentif à l'espace que vous occupez, évitez de déranger la faune et la flore, et laissez l'endroit tel que vous l'avez trouvé. Ne cueillez pas de plantes, ne perturbez pas les animaux, et respectez les zones sensibles ou protégées.

En cas d'autorisation, soyez extrêmement vigilant dans la gestion du feu. Utilisez un emplacement approprié, comme un foyer existant ou un dispositif conçu pour les feux en plein air, pour éviter que les flammes ne se propagent ou que des étincelles ne mettent en danger la végétation environnante.

Arriver tard et partir tôt, éviter de monopoliser les lieux

Pour minimiser votre impact sur l'environnement, il est recommandé d'arriver sur le site de camping tardivement et de partir tôt le matin. Évitez de rester au même endroit plusieurs nuits de suite, car cela peut entraîner une accumulation de déchets et de perturbations pour la faune et la flore locales.

En effet, camper de manière itinérante présente de nombreux avantages. Cela prévient l'accumulation de déchets sur un seul site, car les campements répétés peuvent laisser des traces de votre passage, même si vous êtes attentif à laisser l'endroit propre.

L'objectif est de préserver ces espaces naturels dans leur état sauvage, tout en permettant aux visiteurs de profiter de leur beauté.

En choisissant des sites de camping de manière responsable et en évitant de s'attarder trop longtemps au même endroit, vous contribuez à la préservation de la nature et à la protection des écosystèmes fragiles qui s'y trouvent.

Lorsque vous choisissez un emplacement de camping, essayez d'éviter de dormir dans des zones très ouvertes

Les zones naturelles, telles que les plages, peuvent être sensibles à l'érosion et à la perturbation de la faune. Essayez de choisir des emplacements de camping dans des zones déjà impactées par l'activité humaine ou des zones plus boisées pour minimiser votre impact sur l'environnement, comme les anciens campements ou les aires de pique-nique désignées, réduit davantage l'impact de votre présence.

Les plages et les zones côtières sont particulièrement vulnérables à l'érosion due aux marées, aux vagues et aux conditions climatiques.

Les dunes de sable et la végétation côtière sont souvent cruciales pour la protection de ces zones, et marcher ou camper directement sur ces sites peut entraîner une destruction rapide.

En choisissant des emplacements déjà affectés par l'activité humaine, vous minimisez la pression sur les zones naturelles les plus sensibles.

Si vous devez camper sur des terrains privés, demandez la permission au propriétaire au préalable

Lorsque vous envisagez de camper sur des terres privées, demandez toujours la permission du propriétaire. Le respect de la propriété privée est essentiel, et obtenir l'autorisation du propriétaire peut vous éviter des problèmes légaux ainsi que la création de tensions avec les communautés locales.

En demandant l'autorisation du propriétaire, vous montrez du respect envers sa propriété et sa volonté. Les propriétaires fonciers peuvent avoir des raisons légitimes de restreindre l'accès à leurs terres, que ce soit pour des raisons de sécurité, de préservation de la nature, ou même de responsabilité légale.

En obtenant leur consentement, vous établissez alors un contact positif avec les propriétaires et vous évitez tout malentendu ou conflit potentiel.

Quand vous quittez votre camping, assurez-vous qu'il ne reste aucune trace de votre séjour

Lorsque vous quittez votre site de camping, assurez-vous de laisser l'endroit aussi propre, voire plus propre, que lorsque vous y êtes arrivé.

Ramassez tous vos déchets, éteignez tout feu correctement, et assurez-vous qu'il n'y ait aucune trace de votre présence pour préserver la beauté de la nature et l'environnement.

Bivouac et camping sauvage : quelle différence ?

Le bivouac

  • le bivouac dure généralement une nuit. Les voyageurs campent une nuit avant de se remettre en route pour la suite de leurs aventures !
  • le bivouac se pratique à la belle étoile, ou simplement sous une tente légère
  • le bivouac se pratique généralement au coeur des espaces naturels (parcs nationaux et régionaux)

Le camping sauvage

  • le camping sauvage dure quant à lui plusieurs jours. Les voyageurs restent donc au même endroit tout le long de leur aventure
  • le camping sauvage est souvent pratiqué à l'aide d'un véhicule : camping car, voiture, van...
  • le campeur sauvage va parfois privilégier des endroits plus proches de la civilisation, parfois à proximité des routes et voies publiques

1. Le parc naturel régional d'Armorique

Le camping sauvage et le bivouac sont autorisés dans le magnifique parc naturel régional d'Armorique - avec quelques restrictions. En dehors des zones désignées, vous pouvez camper après avoir obtenu l'autorisation du propriétaire ou du gestionnaire du terrain.

Le camping sauvage est interdit sur le littoral, la presqu'île de Crozon et ses environs. De plus, il est interdit de faire des feux de camp entre le 15 mars et le 30 septembre à l'intérieur des forêts, des plantations ou des landes (ainsi que dans un rayon de 200 mètres autour de ces lieux).

2. Le Mont Blanc

Le Mont Blanc est la plus haute montagne des Alpes et offre une vue imprenable sur les montagnes environnantes. Il est possible d'y faire du camping sauvage en France, en Italie (au dessus de 2500 mètres d'altitude), cependant c'est interdit en Suisse.

Pour se faire, vous pouvez vous installer au lac Blanc, aux lacs Jovet ou encore au lac de Mya. Passer du temps à admirer le lever du soleil et le coucher du soleil sont également des activités immanquables.

3. Parc naturel régional des Landes de Gascogne

Créé en 1970, le parc naturel régional des Landes de Gascogne est situé au cœur du massif forestier de Gascogne qui s'étend de l'est du bassin d'Arcachon à son extrémité sud. Cette région comprend les vallées de la Grande et de la Petite Leyre, un cadre idéal pour pratiquer le camping sauvage.

D'une superficie impressionnante de 315 300 hectares, cette forêt de pins règne en maître. De larges pistes sinueuses et de vastes clairières plantées de chênes créent un paysage grandiose.

En respectant les règles du parc, le camping sauvage, le bivouac et les feux de camp sont autorisés s'ils sont éloignés d'au moins 200 mètres des arbustes et des landes.

4. Parc naturel régional Scarpe-Escaut

Situé dans le nord de la France, le parc naturel régional de Scarpe-Escaut abrite une faune abondante et des paysages magnifiques. Ce parc pittoresque s'étend sur 43 000 hectares de zones humides, de forêts et de terres agricoles, couvrant plus de 40 communes de la région Nord-Pas de Calais.

Il n'y a pas de restrictions telles qu'elles soient, que ce soit pour le bivouac ou pour le camping sauvage. Seules les restrictions générales établies au plan national s'appliquent donc.

5. Parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse

Le parc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse permet d'échapper à l'agitation de la vie urbaine. Il se compose de forêts, de ruisseaux, de forêts et d'animaux sauvages qui ajoutent à sa beauté naturelle intacte.

Si vous souhaitez de faire du camping sauvage, la première chose à faire est de prendre contact avec la commune située à proximité du parc naturel de la Haute-Vallée de Chevreuse.

La France regorge de lieux magnifiques, notamment des villes charmantes à ne pas manquer !

Les sites qui sont ouverts au bivouac mais interdits au camping sauvage

Où faire du camping ? De nombreux parcs nationaux ont des règles plus strictes que les parcs régionaux, ces derniers n'autorisent ainsi que le bivouac, dans la plupart des cas.

Retrouvez la liste des parcs ci-dessous. Vous pouvez également retrouver les réponses détaillées à vos questions à travers le site internet des parcs en question (décret, FAQ, articles, guide, réglementation....).

Le Parc national du Mercantour

Le Parc national alpin du Mercantour est un magnifique espace naturel de 67 900 hectares créé en 1979 avec montagnes, lacs et gorges. Pour préserver ce site, des conditions strictes ont été mises en place pour encourager une utilisation éphémère des zones naturelles.

  • L'installation de campements, quelle que soit leur forme, est formellement interdite à l'intérieur du parc
  • Seule la pratique du bivouac est autorisée entre 19h et 9h, pour autant que le lieu de bivouac se situe à plus d'une heure de marche à l'intérieur des limites du parc ou à plus d'une heure de marche de la dernière possibilité d'accès par voie automobile.
  • Le bivouac sous tente est toléré, mais à la condition que la tente ne permette pas une position debout une fois montée.
  • La tente ne peut être dressée que de 19h le soir à 9h le matin, et chaque nuit doit être passée à un emplacement différent, impliquant qu'une seule nuit soit consacrée au même endroit.
  • Sur les sites classés des Merveilles et de Fontanalba, le bivouac est restreint à l'aire avoisinante du refuge de Fontanalba.

    Le Parc national des Écrins

    La réglementation du Parc national des Écrins énonce que le bivouac est autorisé de 19h à 9h, dans des zones spécifiques du cœur du parc à une distance supérieure à une heure de marche des accès routiers et des limites du parc.

    Cela inclut des lieux tels que le pré de la Chaumette, les abords du lac de la Muzelle à Venosc, ou le pré des Selles près du lac Lauvitel. Concernant l'allumage de feu, il est important de noter que cette pratique est formellement interdite.

    Le Parc national des Pyrénées

    Les règles sont sensiblement les mêmes, seulement des aires spécialement dédiées au bivouac sont disponibles pour orienter les voyageurs.

    Le Parc national des Cévennes

    Il est permis de camper sous tente en zone cœur du Parc national des Écrins à proximité des habitations, à condition de respecter une distance maximale de 50 mètres par rapport aux bâtiments.

    Toutefois, le nombre de tentes est limité à un maximum de 6, avec une capacité totale de 20 personnes. La durée du campement ne doit pas dépasser trois mois.

    Nos produits recommandés

    #couleur_rose dore#couleur_rose dore
    Lot de 3 valises Weekend, Cabine et Vanity SELENGA
    Prix réduit A partir de 79,00€ Prix normal383,50€
    #couleur_gris#couleur_gris
    Set de 3 valises Weekend, Cabine et Vanity LIPARI
    Prix réduit A partir de 79,00€ Prix normal383,50€
    #couleur_rose dore#couleur_rose dore
    Lot de 3 valises Weekend, Cabine et Vanity ETNA
    Prix réduit A partir de 79,00€ Prix normal383,50€
    #couleur_gris#couleur_gris
    Set de 3 valises Weekend, Cabine et Cabine XXS CARPATES
    Prix réduit89,00€ Prix normal447,00€
    #couleur_rose dore#couleur_rose dore
    Set de 3 Valises Rigide ELBE-A
    Prix réduit A partir de 99,00€ Prix normal459,00€
    #couleur_vert#couleur_vert
    Set de 3 valises rigides Atlanta
    Prix réduit A partir de 99,00€ Prix normal459,00€
    #couleur_gris#couleur_gris
    Lot de 3 Valises Weekend, Cabine et Vanity TAGE
    Prix réduit383,50€
    #couleur_noir#couleur_noir
    Set de 3 valises Weekend, Cabine et Cabine XXS RENOSO
    Prix réduit447,00€