costa-rica-plage-lieu-insolite-voyage-vacances

Connu pour la richesse de son environnement naturel ou encore de l’hospitalité de ses habitants, le Costa Rica est un pays qui a beaucoup d’attrait pour les voyageurs. Ce pays, recouvert d’une forêt tropicale, regorge d’activités à faire et, notamment, de lieux à visiter. C’est une destination qu’il ne faut pas rater, car aller au Costa Rica, c’est s’en prendre plein la vue, mais aussi, les papilles ! Vous allez avoir l’opportunité de savoir les bonnes adresses au Costa Rica, à absolument voir, pour que ce voyage se passe bien mais aussi, soit épique avec des souvenirs tant agréables que mémorables.

Voyager au Costa Rica, c’est prendre le temps de découvrir les lieux-dits incontournables. Parcs, restaurants, sites archéologiques, plages tels que Puerto Viejo, Monte Verde Cloud Forrest, sphères mégalithiques, plage d’Uvita… Cette nation costaricienne regorge de trésors, tant historiques que touristiques, qui vont ravir votre appétit de découverte et d’aventure. Voici 10 choses que vous devriez faire si vous visitez le Costa Rica !

Puerto Viejo

 Puerto-viejo-Costa-Rica

Petite localité située au bord de la mer des Caraïbes avec un climat tropical : c’est le Puerto Viejo. Cet endroit est idéal pour tous les voyageurs qui veulent se détendre et se reposer. Là-bas, vous y trouverez de nombreux restaurants où l’on propose des spécialités culinaires locales du Costa Rica. Il y a aussi plusieurs bars, tels que le Koki Beach, Johnny’s Place ou encore le Salsa Brava Rasta avec une ambiance très musicale et chaleureuse : il arrive parfois même que vous assistiez à un concert d’un groupe local.

Puerto Viejo s’étend le long de plages paradisiaques : on parle de la fameuse Playa Negra avec son sable noir au nord ou encore de la Punta Uva au sud. Ces plages, bordées par des palmiers et pratiquement désertes en saison basse, sont l’occasion pour vous de louer une bicyclette : cela se fera dans le centre du village et vous permettra de les visiter dans la même journée. En début de soirée, c’est le moment où les marchands s’installent tout le long de la route principale : si vous avez envie d’acheter un souvenir, ils proposent un large choix dont de très beaux bijoux artisanaux, faits maison.

Le parc national de Manuel Antonio

 singe-capucin-parc-national-manuel-Antonio-Costa-Rica

Ce parc national Manuel Antonio, est bien réputé dans le monde entier pour sa riche biodiversité. Un séjour au Costa Rica, dans ce parc, est une expérience unique, car elle permet d’y découvrir des animaux tels que les singes hurleurs, singes-écureuils à dos rouge ou encore les capucins à tête blanche. Prévoyez tout de même une demi-journée pour visiter le parc national de Manuel Antonio : ce lieu vaut le détour, car vous pourrez aussi profiter des plages paradisiaques qu’offre ce paysage tropical.  

Le Monteverde Cloud Forest

 monteverde-parc-national-nuage-tropical-Costa-Rica

Le parc national du Monteverde conserve un écosystème complexe composé de forêts tropicales humides. Fondée en 1972, cette réserve est composée de plus de 10 500 hectares de forêt nuageuse.

Cette célèbre réserve biologique du Costa Rica, la Monteverde, abrite d’innombrables espèces sauvages : ocelots, jaguars, le fameux quetzal au plumage bleu et vert. Passant au travers des fougères et des orchidées ainsi que leurs ponts suspendus, ces sentiers balisés permettent de se balader tout en admirant le paysage tropical, juste au-dessus de la canopée de la forêt.

Ce parc national du Costa Rica, situé le long de la cordillère de Tilarán dans les provinces de Puntarenas et Alajuela, est un véritable trésor de la nature : c’est l’occasion pour vous de découvrir la faune et la flore costaricienne.

Samara et la péninsule de Nicoya

 Samara-plage-Costa-Rica

Samara est un lieu phare, et incontournable, à absolument voir. Véritable aimant à touristes, cette petite ville du Costa Rica est très populaire pour son charme, mais aussi, sa magnifique plage. Située à l’extrémité sud-ouest du pays, côté activités, Samara n’est pas à plaindre : randonnées dans la région, jusqu’au volcan Casita, kayak sur les eaux turques de Lola ou encore un tour en buggy, il y a de nombreuses activités à y faire là-bas.

Hôtel 727 Fuselage home

Et si on vous disait que c’était possible de dormir dans un avion, mais qui est en fait un hôtel ? C’est bien le 727 Fuselage home qui est la suite d’un des hôtels insolites du Costa Rica. Cet ancien avion, un Boeing 727, a été réhabilité et comprend deux chambres avec une vue imprenable sur le paysage tropical costaricien : une opportunité d’en prendre plein les yeux et d’avoir l’impression de voler.

La plage d'Uvita

Paysages paradisiaques, étendus de cocotiers, eaux turquoise et translucides avec ses tortues : c’est bien la plage d’Uvita. Célèbre dans le monde entier, c’est bien l’une des plages populaires du Costa Rica où il fait aussi bon vivre.

Elle se trouve au sud de la province du Puntarenas, à mi-chemin entre le parc national Corcovado et aussi, de la magnifique réserve Cousteau.

San josé

 San-José-Capitale-Costa-Rica

Ville connue pour son histoire et qui se distingue de par ses bâtiments coloniaux espagnols, c’est un des lieux importants du Costa Rica car elle en est sa capitale.

Située dans la région de la vallée centrale, bordée par les volcans au nord et la cordillère de la Talamanca au sud, cette ville de San José abrite le Théâtre national du Costa Rica ainsi que la Plaza de la Cultura, source de rencontre populaire.

Cette capitale costaricienne, historique et riche d’endroits, vaut une visite.

Le parc national du Volcan Poas

 Volcan-poas-Costa-Rica

Intégré dans le parc national, ce volcan Poas est très actif en Amérique centrale : il a connu au moins 39 épisodes d’éruptions volcaniques depuis 1828. Situé à 37 km, au nord-ouest de la capitale San José, ce volcan culmine à 2 708 m d’altitude : actuellement, il connaît une activité moyenne. Ce volcan Poas est l’un des rares endroits au monde où vous pourrez piétiner un volcan, étant en pleine activité.

Visiter le volcan Poas, c’est la possibilité de s’approcher, de très près, d’un des plus grands cratères au monde qui, en plus, a un lac aux couleurs émeraude. La visité se fait uniquement sur réservation et celle-ci est obligatoire : elle se fera en ligne par le biais du site www.sinac.go.cr.

Le parc national Carara

 

Assez proche de la Vallée centrale et situé dans la province nommée Puntarenas, au Costa Rica, ce parc national est idéal pour réaliser un trek. Ce dernier protège le bassin fluvial de ladite rivière Tárcoles, se trouvant à proximité de la ville d’Orotina.

Incluant l’une des importantes populations d’aras rouges sauvages dans la nation costaricienne, ce parc vous permettra de les admirer : ces aras rouges sont emblématiques du pays et restent difficiles, à voir, dans le reste du territoire. Abritant plus de 400 espèces d’oiseaux, vous aurez l’opportunité de pouvoir les observer grâce à l’œil expert d’un guide : les plus difficiles à repérer sont, par exemple, le pic masqué ou encore le tohi à bec orange.

À moins de 2 km de l’entrée de ce parc national qu’est le Carara, il est possible, pour vous, de s’arrêter en voiture sur le pont du Rio Tarcoles : ici, il est permis de profiter d’une vue splendide et imprenable sur les crocodiles, qui sont certainement même les plus gros crocodiles du Costa Rica. Ce lieu est aussi le point de vue idéal, avec une bonne distance, pour prendre des superbes photos : nous vous recommandons d’y aller le matin car c’est le moment où les crocodiles restent au soleil.

Les sphères mégalithiques du Diquís, de la péninsule d’Osa et de l’île del Caño

 Sphère-pierre-mégalithique-Costa-Rica

Lors de la déforestation, en 1939, pour la plantation de bananeraies dans le delta du Diquís, c’est la grande découverte pour les employés de la compagnie étasunienne nommée United Fruit : ils exhument massivement de gigantesques sphères de pierre, mesurant entre 0,7 et 2,57 mètres de diamètre. Aujourd’hui, plusieurs de ces sphères sont visibles aux quatre coins du Costa Rica.

Beaucoup d’entre elles sont réunies dans le parc thématique qu’est le « Can Basat Roje » signifiant simplement « sphères de pierre », en Boruca, langue chibchane parlée au Costa Rica : ce site s’est donné, pour mission, de collecter un grand nombre de ces sphères éparpillées. Le 3 mars 2013, ce sont 5 sites qui ont été labellisés au titre de l’ « héritage de l’humanité » par l’Unesco. Ces sphères de pierre du Costa Rica, sont un emblème national à part entière : on en retrouve une notamment devant l’ambassade du pays aux Etats-Unis et une autre apparaissait même sur le billet de 5 000 colons, qui lui a arrêté de circuler entre 2011 et 2012.

Ces sphères mégalithiques, pouvant atteindre une envergure de 2,57 mètres et un poids de 15 tonnes, restent un mystère pour l’archéologie. Nombreuses sont les questions tournant autour de la manière dont elles ont été fabriquées, pourquoi et comment ont-elles été faites avec autant de précision. La seule chose certaine, est que ces sphères ont été travaillées par des outils crées par des humains : l’hypothèse serait qu’une peuplade préhispanique, appelée Diquís, en est à l’origine.

 

Destinations