Récit de voyage : visiter New-York en une semaine

Chaque mois, nous vous donnons la parole pour raconter vos meilleurs souvenirs et anecdotes de vacances.

Ce mois-ci, nous avons contacté Tom et Laurine, jeune couple parti à New-York, en mai 2019. Passionnés de la culture américaine, ils ont pu exaucer leur rêve en y séjournant aux Etats-Unis, pendant une semaine.

********

Nous avons embarqué sur notre vol Air France à treize heures, le samedi. Partis pour 7 heures de vol, avec le décalage horaire, nous avons atterri à 16 heures, heure de New-York. Après quelques péripéties pour rejoindre notre hôtel (arnaqué par un faux taxi, nous ayant extorqué à notre insu 240 dollars), nous avons pu profiter de la soirée pour faire nos premières balades dans Times Square, quartier dans lequel nous résidions. La suite du périple la voici, jour par jour : 

 

Dimanche 29 Avril - premier jour, visite intensive de l'île de Manathan (Wall Street, Ground Zero, Central Park, 5th Avenue, Time Square)

Lever tôt pour nous :-) à 8h30. Avec le décalage horaire, on est plutôt matinaux. Petit déjeuner bien copieux dans le hall de l’hôtel puis départ à 10 heures, direction Ground Zero (achat des pass pour le métro pour la semaine, à 29 dollars une bonne affaire, nous conseillons de les prendre).

Arrivée à Rector, à proximité du site du triste Wall Trade Center. Peu de choses à voir, nous passons vite notre chemin. Finalement, rien de spécial pas d’émotion particulière, limite étrange, un rattrapage commercial avec un mémorial avec visites… Mauvais goût assuré.

Ensuite, direction Wall Street, sous un soleil radieux. Arrêt par l’église de Trinity Church  C’est à voir tout de même, étrange cette église gothique au milieu des tours de Wall Street.

Puis, nous descendons Wall Street et nous nous retrouvons au bord de l’eau; avec, sur notre droite, une vue du pont de Brooklyn et sur la gauche, un ballet impressionnant d’hélicoptères, à disposition des touristes, souhaitant faire un tour rapide de la baie.

Nous continuons à droite, direction la statue de la Liberté, où plutôt la vue sur la statue, car elle se trouve de l’autre côté de la rive, il faut prendre le bateau pour la voir de bien plus près. Ce n'est pas au programme du jour. Nous reviendrons un autre jour. Aujourd’hui, on veut voir, voir, voir… Et voir encore !


On continue… On reprend le métro, ligne 1, en direction du nord et de Central Park, lieu prisé des New-Yorkais le dimanche ! Et effectivement, ce coin de verdure est un véritable havre de paix, dans cette ville qui ne dort jamais !  On y croise des sportifs jouant au baseball, mais aussi tous les joggers du dimanche. Central Park est immense 5 km de long, il faut avouer que nous ne sommes pas allés au bout, car nous avons été rattrapés par la faim. Nous nous sommes mis en quête d’un petit restaurant. Autour de Central Park, les échoppes ambulantes de vendeurs de brochettes kebab et hotdogs sont en total monopole... Et rien à 1 ou 2 kilomètres à la ronde, pour ce qui ressemble à de la "vraie nourriture". Du coup, nous avons décidé de nous excentrer, direction Upper East, nous passons rapidement les musées qui sont quasi tous dans le coin. Nous en profitons d'ailleurs, pour entrer dans le Metropolitain National Museum (MET), pour repérage. Pas de doute, ce musée fera partie de notre to do. Nous faisons de même au musée Guggenheim, beaucoup plus petit, pas sûr que nous le ferons, car à priori, c’est surtout le style architectural de l’enceinte, qui vaut le coup d'œil.

Nous trouvons, enfin, une pizzeria, qui nous plaît bien. Après ravitaillement, il est déjà 15 h 30, après déjà une douzaine de kilomètres, nous décidons de partir sur Central Station, la gare de NYC, qui à priori vaut le coup d’œil. Nous reprenons donc le métro, pour gagner du temps et économiser nos jambes. Nous arrivons donc là-bas, nous ne sommes pas déçus, c’est un très joli bâtiment. Étrange, en revanche, la gare est immense, mais peu de trains à vue, on n'a toujours pas compris.

Dans cette petite visite, miracle, nous trouvons le Graal, une petite halle avec des comptoirs de produits frais : du pain, du poisson (saumon, saint jacques), de la viande (steaks hachés, …), des fromages frais !!! Et encore des légumes miracle, cela existe les prix paraissent normaux, "à peu près", sauf que nous ne reconnaissons pas l’unité viande à16,5 dollars / Lb. Effectivement, on va devoir vivre, au quotidien, avec des systèmes métriques qu'on ne connaît pas : degrés Fahrenheit, pounds, gallons, miles sans compter les tailles de chaussures et vêtements américaines.

Après recherche mauvaise surprise, 2,2Lb = 1 kilo ! 

Nous poursuivons notre visite, direction le siège de l’ONU. Nous passons vite, c’est excentré et sans aucun intérêt. On pourra juste dire "on a vu l'ONU".

Nous repartons dans le centre de Manhattan, vers la 5th Avenue, la rue des magasins ! L'occasion de flâner un peu. Nous repassons par Times Square pour faire quelques photos. C’est toujours aussi impressionnant qu’hier. Ces écrans géants, on ne s’en lasse pas. 

Voilà, il est 19h 00, on se pose enfin et on fait le point sur ce qu’on a vu, en entourant la carte.. On a parcouru environ 27 kilomètres, cela nous semble assez énorme. Bilan très positif de cette journée, plein de souvenirs, de belles choses, d'autres plus étonnantes, plein d’images dans la tête en se couchant. Pourtant, on se rend compte, qu'à ce stade, nous n'avons vu qu'une partie infime : ce n’est pas exagéré de dire qu’une semaine ne sera pas suffisant et qu’il faut profiter de chaque instant sinon on le regrettera. Même en préparant un planning bien ficelé, pas dit qu’on arrive à voir tout ce qui est prévu au programme.

Lundi 30 avril - deuxième journée de promenade intensive dans les autres quartiers (Brodway, Greenwich Village, High Line, Chelsea)

Aujourd’hui, journée placée sur le signe de la promenade encore, mais avec pour objectif de faire un peu moins de marche, car on sent encore les traces de la longue marche d’hier.

Départ 10 heures de l’hôtel, direction le très grand magasin Macy’s, sorte de Galeries Lafayette américain, tout aussi grand, mais beaucoup moins élégant, exactement les mêmes magasins, pas de dépaysement pour le coup ! Nous passons ensuite près du Madison Square Garden, à quelques encablures histoire de voir cette salle mythique, à défaut d’aller y voir un match. Belle salle, celle donne vraiment envie, mais ce n'est pas possible, plus de billets, car ce sont les play-offs. Ensuite, nous reprenons le métro changement de quartier, afin de nous rendre à Broadway - Greenwich Village.
Nous sortons à la station Union Square, pas mal de magasins de chaussures par là. Nous descendons la Broadway Street et nous cherchons la Washington Square, quartier bourgeois des new-yorkais. On y voit la vie au quotidien, un style très européen.

Nous continuons ensuite vers Meatpacking District. Il s'agit d'un quartier d’anciens abattoirs et de découpe de viandes totalement réhabilité, s'y dégage une ambiance assez "bobo" où on trouve de nombreux lofts. Là, nous repérons High Line, une ligne de train qui a été réhabilitée par l’ancien maire de New York, Michael Bloomberg au début du 21e siècle. Les voies ferrées ont été gardées et tout a été réaménagé, c’est très grand, l'ensemble s’étend sur 3 kms environ. Le lieu est bondé de touristes, mais cela vaut vraiment le coup d’œil. Cette zone dénote avec le reste de la ville, on ressent un style plus européen, on pourrait dire parisien. C'est très agréable, de s’asseoir sur les transats en bois, idéalement pour manger sur le pouce le midi.

Nous repartons par le quartier de Chelsea, qu'il faut voir aussi. Nous arrivons, par hasard, sur Chelsea Market. Nous y pénétrons « pour voir », et la très bonne surprise, de nombreux points de restauration très originaux : pâtisserie, poissonnerie, caviste, primeur légumes et même une boulangerie à la Française. On y trouve aussi des restaurants bondés, avec des locaux ou touristes, attablés, pouvant aussi bien manger des sushis que des homards.

Nous nous y arrêtons, nous aussi pour manger un hamburger, bien meilleur que celui du Mac Do, soit dit en passant ,et nous y faisons ensuite nos courses : carottes, pommes de terres, endives, haricots verts et une baguette. Nous avons, désormais, tout ce qu'il faut pour manger comme chez nous !
Il est temps pour nous de regagner l'hôtel, pour y re déposer nos courses. Nous repartons nous promener vers Times Square, pour faire un dernier petit tour, comme chaque jour depuis notre arrivée. Cela va devenir notre rituel !

Mardi 01 Mai 2012 - une journée au musée, puis dans les rues du quartier de Brooklyn

Comme prévu au programme, puisque la météo annonçait du mauvais temps, nous décidons d’aller au Metropolitan Museum de New-York, qu'on nomme plus connu sous le nom de "MET". Nous partons en métro, arrivée vers 10h00 là-bas. Pas trop de queue contrairement à ce que nous craignions.

Le musée est beaucoup plus grand qu’il nous avait semblé, au départ. En passant devant il y a 300 ou 400 pièces sur 2 étages, autant dire qu’il faut choisir, même principe qu'au Louvre, impossible de tout voir. Nous décidons de choisir les peintures. Nous avons concentré nos visites sur les peintres du 18-19e siècles européens puis directement 20e siècle car, déjà c’est partie là est importante et nous nous focalisons sur les artistes contemporains (ce qui manque au Louvre) : Wahroll, Polock, Kandinsky, et des œuvres autres que des peintures cette partie là est vraiment à voir absolument.

Nous ressortons vers 13 heures totalement usés pas 3 heures de visite. C’est vraiment la limite pour rester un minimum attentif.

Passage par Central Terminal afin d'y faire quelques courses. Après-midi, un peu de repos, puis visite de Brooklyn, avec vue sur Manhattan. C'est vraiment SUBLIME !

pont de Brooklyn

Et retour par le pont que nous traversons à pied comme de nombreux autres touristes. Nous nous arrêtons pour faire une série de photos. Le meilleur moment du séjour, pour le moment. On en a pris plein plein les yeux. Vraiment très beau, c'est New-York dans toute sa splendeur.

Mercredi 02 Mai - découverte de New-York, la mégalopole cosmopolite (Chinatown, Little Italy, Tribaca, Soho)

Aujourd’hui, nous traînons un peu, cette journée étant placée sous le signe de la marche. Nous avons en effet prévu par moins de 4 visites de quartiers : Broadway, Soho, Chinatown et Little Italy. Le beau temps n’est pas au rendez-vous, heureusement que toute la semaine n’a pas été de la même teneur. Cela ne donne pas envie de "bouger". Nous sommes sortis une station après Union Square sur Broadway Avenue pour repérer les magasins de Converse. Nous descendons le long de Amsterdam Avenue jusqu’à Canal Street, ce qui nous fait passer par le quartier de Soho, c’est assez européen et bourgeois (beaucoup de marques françaises de Luxe).

Sur Canal Street, nous arrivons très vite sur Chinatown, c’est à voir pour le coup d’œil mais vraiment pas grand-chose de plus à dire : ce n’est pas très joli. Les vendeurs vous accostent dans un anglais incompréhensible. 

Nous pensons à aller manger. Nous avons repéré, avant d’y aller, la meilleure pizzeria de NYC d'après le guide du Routard (Lombardi’s pizza, pizzeria depuis le début du 20eme siècle à NY). Nous passons par Little Italy (rapide passage rien d’intéressant là non plus, succession de restaurants italiens avec rabatteurs à l’entrée). Aucun charme particulier. Nous arrivons dans Tribaca, au restaurant fidèle à la description du guide du Routard. Les pizzas sont vraiment excellentes pour un prix vraiment raisonnable. 

Ensuite, direction Broadway, pour la suite du repérage magasin. Le bas de Broadway Street jusqu’à City Hall, regorge de magasins de chaussures et vêtements. Ils se comptent par dizaines, bien difficile de les différencier à noter le magasin officiel Converse, toujours dans la démesure américaine, mur de chaussures converse rouge, bleu, blanc à l’entrée et des modèles "amazing" à l’intérieur, ainsi que la possibilité de se faire faire une paire marquée sur mesure pour la modique somme de 20 dollars.

Une fois le repérage fini, direction l’Hôtel, pour le cocktail dînatoire. Nous y restons 15 minutes, le temps de boire un verre de vin californien pas fameux et quelques gâteaux. Nous allons nous promener vers Rockeller Center, pour enfin trouver l’entrée du Top of Rock, que nous n’avons pas vu la première fois. Cette fois-ci nous le trouvons, de même que le magasin Lego.

Nous revenons à l’hôtel avec notre super baguette campagnarde à 3,35 dollars l’unité ! superbement emballée par la vendeuse.

Fin de la journée. Ce ne fut pas la meilleure des journées tout du moins, pas la plus palpitante. Demain, objectif Statue de la Liberté et Ellis Island.

Jeudi 03 Mai - visite d'Ellis Island & de la statue de la Liberté

Au levé, notre première mission est de scruter la météo. Elle n’est pas terrible. Le soleil ne devrait arriver que vers 16 h 00. Cela n’arrange pas nos affaires, d'autant plus que nous nous sommes levés plus tard que prévu. Nous avions planifié : la visite d'Ellis Island afin de voir le musée et bien sûr la statue de la Liberté, puis un brunch aux alentours de 11 heures, au Clinton Street Baking, recommandé par des amis, venus quelques mois avant. 

Finalement, nous allons inverser, car nous savons qu'il y a un peu d’attente dans cette pâtisserie, le temps d’avoir une place. Nous partons donc vers 9 h 30, direction croisement Houston Street - Clinton Street. Comme prévu, une grosse attente à prévoir avant de pouvoir entrer (30 minutes environ, en vrai cela pourrait être pire). On réserve et on attend sur le trottoir. Nous allons voir si cela vaut le coup ! A première vue, apercevant les assiettes des clients, nous n’en doutons pas trop. Une demi-heure plus tard, nous voilà assis et nous avons eu le temps longuement de réfléchir à ce que nous souhaitions commander.

Nous voilà donc servis : pancakes aux myrtilles pour Laurine et moi chocolat, c’est absolument délicieux, ils ont été élus à priori meilleurs pancakes de New York, il n'y a pas si longtemps cela ne nous étonne vraiment pas. Les œufs sur le plat et le bacon sont délicieux également. Nous arrivons à peine à finir notre assiette, tellement l'ensemble est copieux. Nous repartons rassasiés et délestés de 46 dollars mais là faut avouer que cela valait le coup pour cette expérience culinaire et le fait de vivre à l’Américaine, en cette matinée.

Direction l’embarcadère pour approcher la statue de la Liberté. Nous prenons les billets Duo pour Ellis Island , île où arrivaient tous les immigrants et l’île de la statue de la Liberté. Nous décidons de prendre les audio-guides par intuition. Nous ne l’avons pas regretté par la suite, car sans ce précieux sésame, la visite d'Ellis Island aurait été bien moins intéressante.

Une fois, les billets achetés, commence alors une longue attente avant de pouvoir embarquer sur un bateau de Statue Cruise, la compagnie qui affrète ces tours. L'attente dure une grosse heure, le temps de se faire contrôler, comme à l’aéroport avec portique de détection, etc. avec des agents toujours aussi sympas… Nous embarquons à bord du bateau bien rempli, quelques centaines de touristiques rivés sur leur appareil photo s’agglutinent à l’intérieur et sur les quais, c’est un peu l’usine. Nous y retrouvons de très nombreux Français ! Nous quittons l’île de Manhattan. Nous arrivons près de la statue de la Liberté. Elle paraît vraiment petite, au départ, et dès qu’on s’en rapproche. Finalement, elle ne l’est pas tant que cela. Elle est même plutôt grande. L’audio guide nous permet d’en savoir beaucoup plus sur l’Histoire de ce lieu hautement symbolique : son inauguration (avec un million de personnes), son élaboration (Gustave Eiffel y a participé)… Bref, très intéressant. Nous restons une demi-heure sur l’ile direction ensuite l’autre île, juste à côté. On reprend le bateau accompagné d’une troupe de visiteurs pas comme les autres des Amishs, qu'on aurait dit sortis, tout droit, de la série la petite maison dans la prairie.

Arrivée sur l'île d'Ellis Island. Là encore, nous nous saisissons de l’audio guide vraiment ultra utile, il nous permet de passer dans la vingtaine de salles et de comprendre comment se déroulait l'arrivée de milliers de migrants arrivant chaque jour. Séquence culture : explication des tests de santé,… De mémoire, je pensais que c’était assez inhumain finalement, cela ne l’est pas. Cela semble se faire dans des règles relativement saines, juste frustrant pour les 5 % de refoulés : déficients mentaux, immigrants atteints de malades incurables ou de personnes trop pauvres. Une heure de visite plus tard, nous repartons sur l’île de Manhattan.

De retour « sur terre », nous partons en direction de Wall Street, que nous avions déjà rapidement vu, dimanche. Nous nous arrêtons devant le taureau emblématique de Wall Street et au Mac Do pour nous ravitailler, car nous n’avons pas mangé depuis le matin et notre copieux brunch new-yorkais. 

Une fois la visite de Wall Street faite, nous repassons par le Madison Square Garden où va avoir lieu dans une demi-heure le match de Play Off Knicks New York contre les Miami Heat. À défaut d’avoir des billets, j’avais envie de sentir l’ambiance. Pas déçu, c’est étonnant. C’est bondé de monde.. Il est étonnant de voir de nombreux new-yorkais, en costume cravate ayant revêtu leur maillot avant d’arriver.

Nous rentrons à l’Hôtel en faisant un petit saut par la 9e Avenue, dans le quartier de Kitchen Hell. Nous faisons du repérage pour trouver un restaurant, un Steackhouse, un des derniers classiques de restauration, qu’on aurait aimé faire, ici, avant de repartir. 
Il est 20 h 00 passées, nous rentrons à l’hôtel après une journée bien remplie et bien distrayante. Le soleil n’a pas été au rendez-vous, mais cela n’a pas été gênant. Demain, dernière vraie journée complète, avec une liste pleine de choses à faire, encore. Que cette semaine paraît longue, c’est exceptionnel. On a réellement l’impression d’être là depuis 10 à 15 jours, en termes de ressenti. C’est complètement fou. On dirait qu’on a le temps de faire 3 fois plus de choses dans une journée, que dans notre "vie normale".

Vendredi 04 mai - Dernière journée de visite, Quartier de Harlem et visite du musée, le MOMA

Aujourd’hui, nous ne nous fixons aucune exigence au niveau du planning. Nous avons donc décidé d’aller à Harlem, en milieu de matinée, afin de voir ce quartier historique, réputé pour son côté mal famé, jusqu’à il y a 25 ans environ. Nous faisons une petite balade, en passant juste avant, par l’université Colombus, l’une des plus grandes (en taille) et des plus riches universités des Etats-Unis, c’est assez impressionnant comme campus.

Nous filons vers le Marvin Gay Park (indiqué par le Guide du routard). Nous y allons pour découvrir les maisons Brownstones (grès rouge du Trias), typiques du coin. C'est à ce moment que nous faisons une super rencontre. Un homme "afro-américain", qui nous interpelle et qui commence à nous parler en français, c’est un habitant du coin, devenu SDF, qui parle plutôt très bien le français. Il nous raconte avoir été à l’école à Nancy, ... Il y a sans doute bien longtemps, et avoir travaillé pour Emmaüs, mais qu’il était devenu alcoolique et qu’il était SDF  depuis 2 ans... Il commence à nous raconter l’histoire d’Harlem, c'était hyper intéressant. La visite était assez fade jusqu'à cette rencontre, nous n'aurions pas perçu toute l'Histoire de ce quartier, sans cela.

Nous partons vers Broadway Street pour commencer nos achats. Nous arpentons cette très longue rue. Nous ne trouvons pas de super affaires, pas de coup de cœur. Nous retournons vers Times Square pour aller au musée le Moma, car nous avions repéré que le vendredi, c’était gratuit à partir de 16 heures. Étant donné que la visite est à 25 dollars, ce n'est pas négligeable, comme nous avons pas mal explosé notre budget durant la semaine. Après, avoir "fait la queue", tout au plus quelques minutes, contrairement à que nous craignions, nous voici arrivés dans ce musée ultra moderne. 

Le musée s’étend sur 6 étages. Il faut commencer par le haut. Le 6e est peu intéressant (collection temporaire). Le 5e est le plus intéressant, ce sont les peintures du 20e siècle de Matisse, Van Gogh, Picasso (il y a notamment les demoiselles d’Avignon !), 4e étage les artistes de la 2e partie du 20e siècle avec Andy Warholl et son célèbre portrait de Marilyn Monroe. Nous passons rapidement les étages du dessous, pas très intéressants (à nos yeux). La visite ne dure pas très longtemps. Au premier musée (le MET), fait cette semaine, le volume d'œuvres exposé était sans commune mesure. On peut sans doute dire qu'il y avait 10 à 20 fois plus d’œuvres. Nous ressortons donc au bout d’une heure et demie de visite.

Après quelques magasins et l'achat de rafraîchissements, nous rentrons, ensuite, à l’hôtel. Voilà, c'est notre dernière soirée à l’hôtel. Nous sommes assez tristes, de nous dire que c'est la fin. On se sent vraiment super bien ici. Si seulement, on pouvait rallonger d'une semaine !

Demain dernière journée en roue libre, à faire un peu de shopping sans doute avant de re décoller de l'aéroport. 

Samedi 5 mai - Départ pour la France, l'heure du bilan

Nous quittons comme convenu notre chambre d'hôtel à 11 heures. Ne re décollant qu'à 22 heures le soir à l'Aéroport international John F. Kennedy de New-York, nous avons pas mal de" temps à tuer" ou plutôt pour profiter encore un peu. L'occasion d'aller se promener une dernière fois à Times Square, faire nos derniers achats et d'aller dans Central Park.

L'heure est au bilan. Nous avons commencé sur les "chapeaux de roue" les visites. Clairement, nous avons bien fait ! Franchement, c'est tellement immense il y a tant de choses à faire, à voir que, si on y "va à la cool", on ne voit pas un tiers de ce qu’il est à faire et bonjour la frustration. Ce n'est pas la destination où l'on peut se dire "tampis, je verrais une prochaine fois !".


À mon avis, il faut se limiter en shopping, car ce n'est pas super intéressant finalement (enfin, c’est ce que nous en pensons.) et il faut limiter les musées. Il faut alterner les journées pleines de marche avec des journées incluant des visites musées ou autre (statue de la Liberté). Selon nous, la qualité du séjour dépend beaucoup du temps également. Il faut donc bien choisir la date et aussi l’emplacement de l’hôtel. De bonnes conditions de logement sont quand même propices à un bon séjour. Enfin, l'idéal, si on peut, est de maximiser le temps du séjour avec des bons horaires pour le vol (départ tôt de France, retour le plus tard possible). Pour nous, le vol étant à 23 heures le soir, cela nous permis de rallonger le séjour d’une journée quasiment !! Ce n’est pas rien !

Au Panthéon, des choses qu'on a pas pu faire, on trouvera :

  • Assister à un match de basket au Madison Square Garden ou Football Américain (souci, c’est beaucoup plus loin, début du Bronx).
  • Écouter des chants de gospel dans une église typique américaine.
  • Voir une comédie musicale.
  • Aller en haut des gratte- ciel Rockefeller ou Empire State Building au choix ( Trop peur, on y est pas allés, en fait. Ce n'est pas faute de temps !).
  • Manger à l’extérieur le soir (petit regret notamment dans un steakhouse).
  • Affiner la visite Brooklyn, car c’est super.
  • Voir peut être le Bronx, mais vraiment en dernier.
  • Visiter le National Muséum of New York (dinosaures, etc..) 

Ça sera pour la prochaine fois, on espère !! 

Récits de voyage