visiter le maroc en une semaine

J'ai récemment eu l'occasion de visiter le Maroc, et ce fut une expérience extraordinaire ! Ce magnifique pays regorge de culture exotique et de paysages époustouflants. Si vous êtes à la recherche d'une destination de vacances à la fois unique et abordable, je vous recommande vivement de planifier un voyage au Maroc. Dans ce billet de blog, je vais partager certaines de mes photos de cet incroyable voyage. J'espère qu'elles vous donneront envie de planifier votre propre voyage dans ce lieu magique !

Mon récit s'organise au fil des journées passées et suit le fil rouge de mes activités quotidiennes.

L'hôtel Riad l'Orangeraie

Jour 1, lundi : Arrivée à Marrakech

J'arrive à l'aéroport et ressens tout de suite la chaleur omniprésente et le vent chaud qui me font comprendre que je suis bien en vacances ! Je me dirige vers le parking et prends un taxi jusqu'au Ryad dans lequel j'ai réservé mes deux premières nuits. Il est situé en plein centre de la Medina et se nomme Riad l'Orangeraie. Cet ancien riad marocain laisse place à l'intimité et donne l'impression d'être chez soi. Il y a seulement 7 chambres et un silence des plus apaisants. Arrivée le matin, je prends le temps de déposer mes affaires dans la chambre, je regarde un instant ma montre et il est déjà l'heure de déjeuner ! Je décide de rester à l'hôtel pour manger avant de sortir visiter. Je m'aperçois que les repas sont servis en plein air dans ce riad et on m'apprend même que les dîners sont fraîchement dégustés sous les étoiles.

hotel-riad-l-orangeraie-marrakech

Tout au long du repas, je déguste des mets marocains dans une ambiance détendue et relaxante. Un vrai paradis !

La place Jamaa el Fna

Après manger, je sors de l'hôtel pour me promener dans la medina. En marchant quelques minutes j'arrive directement sur la place Jamaa el Fna. J'y passe tout mon après-midi en flânant dans les ruelles et en achetant quelques souvenirs. Je me promène dans les souks, qui sont les marchés traditionnels du Maroc. Les souks sont un labyrinthe de rues étroites et de ruelles, bordées de boutiques vendant de tout, des épices aux articles en cuir. J'ai aimé me promener dans ces souks en forme de labyrinthe et marchander des souvenirs avec les commerçants. Le cuir y est tellement beau que je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter deux sacs à main. Les boutiques de luminaire sont aussi incroyables ! Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau. On se croirait dans un conte des milles et une nuit.

marrakech-recit-de-voyage

J'aurai aimé pouvoir tout emporter avec moi mais ma valise n'est pas assez grande (rire).

Je suis passée devant les différentes boutiques d'épices qui donnent envie de goûter à tout. Les pyramides de couleurs sont autant impressionnantes les unes que les autres. J'ai eu le temps de prendre en photo un autre touriste en train de sentir l'essence des épices avant de reprendre mon ballade.

Le Jardin Majorelle

Le soir arrive et je décide de sortir de la medina pour visiter le Jardin Majorelle avant qu'il ne ferme. Je prends un taxi qui me dépose devant. Ce jardin est majestueux de par ses différentes espèces de plantes et d'arbres mais aussi des ondes positives qu'il dégage. Tout est pensé pour se balader en paix. Je passe devant le petit bassin de poissons, je suis le chemin dressé par différents palmiers et cactus pour arriver devant une passerelle d'un bleu magnifique, le bleu majorelle. J'y apprends que le peintre Jacques Majorelle s'était installé au Maroc durant le protectorat français et qu'il est tombé amoureux de ce pays. Il a alors fait construire cette villa-atelier d'artiste qui est de style architecturale mauresque et art déco, qui était très moderne pour l'époque. Il en fait rapidement son habitation principale avec un atelier d'artiste au rez-de-chaussée et son lieu de vie au premier étage. Il était amoureux de botanique et on le voit très bien en visitant le jardin inspiré des jardins islamiques. Il est composé d'un long bassin central, des niches de centaines d'oiseaux et une végétation luxuriante. C'est une oeuvre d'art vivante avec toutes sortes de plantes exotiques (bougainvilliers, lotus, agaves, nénuphars, cactus, cocotiers, jasmins...) et aussi orné de fontaines, de jets d'eau, de bassins...

Le guide nous explique que c'est en 1937 que l'artiste créé le bleu Majorelle dont il peint les murs de la villa puis tout le jardin pour en faire un véritable tableau vivant.

C'est en 1966, que Yves St Laurent et son compagnon Pierre Bergé découvrent le Jardin Majorelle au cours d'un séjour à Marrakech et qu'ils en sont tombés amoureux au premier regard. Ils deviennent les nouveaux propriétaires de la ville.

A la fin de la visite, il y a une boutique à visiter pour quelques pièces où sont exposées des œuvres de grands peintres et de Yves St Laurent. Après encore, un petit café intimiste caché par les feuilles des arbres proposent plusieurs spécialités marocaines avant de sortir du jardin.

Je rentre ensuite à l'hôtel afin de changer de tenue car les températures diffèrent entre la journée et le soir à Marrakech. Je décide donc de mettre des vêtements plus chauds et je ressors pour dîner. Une copine m'avait parlé d'un restaurant avec une ambiance festive pas loin de la medina et donc de l'hôtel, le Kabana ! Arrivée là-bas, c'est un autre monde. La fête est le vecteur de la soirée et les plats y sont exquis. Une cuisine du monde y est proposée et les gens présents viennent des quatre coins de la planète. La journée finie, je rentre à l'hôtel pour me faire masser dans leur spa où ils proposent un massage traditionnel marocain. Cette séance m'a tellement apaisé et reposé de ma journée, je cours me coucher directement.

Jour 2, mardi : Suite de Marrakech

Ce matin, je me réveille et demande au concierge de l'hôtel les bonnes adresses qu'il connaît à visiter dans la ville. Il m'en donne quelques-unes, je les note et les prends avec moi pour me pencher dessus pendant le petit-déjeuner. Je monte sur le rooftop pour y découvrir un superbe petit déjeuner avec des mets aussi bons et que beaux.

Les adresses que m'a proposé le concierge ont l'air très intéressantes : le Jardin Secret, Dar El Bacha et le Palais Bahia.

Le Jardin Secret

Après avoir mangé, je suis prête à sortir et décide de visiter ces 3 incontournables de la ville ocre.

Le Jardin Secret en premier car il se trouve dans la medina aussi puis Dar El Bacha qui n'est pas très loin non plus et enfin le Palais Bahia.

Le Jardin Secret tient bien son nom car c'est un vrai paradis caché dans la medina. Derrière les voiles blancs se trouve un complexe de deux jardins avec plusieurs bâtiments et d'une des plus hautes tours de la medina. J'y apprécie le calme, la végétation luxuriante. On peut y boire un thé ou un café et même profiter du hammam.

Les deux jardins se nomment "le Jardin Exotique" et "le Jardin Islamique". Le premier regroupe des plantes du monde entier telles que les jacarondas d'Amérique du Sud, des plantes de Madagascar...

Le deuxième est une représentation du paradis perçu comme un jardin dans le livre sacré musulman, le Coran. J'y trouve beaucoup de lavande d'une essence merveilleuse au milieu de parterres d'herbes légères balayées par le vent, et bordées de romarin. Les ombres des oliviers et des orangers recouvrent les canapés positionnés de part et d'autres des fontaines.

Je passe des heures à me promener dans ces jardins, à profiter du soleil et de l'air frais. Je suis vraiment fascinée par ce lieu et son histoire. J'ai l'impression d'avoir été transportée dans un autre monde, un monde de beauté et de paix.

Dar El Bacha

Après avoir visité le Jardin Secret, je me dirige vers Dar El Bacha qui signifie en français, "la maison du Pacha". Comme son nom l'indique, cette maison était la demeure de Thami el Glaoui, l'ancien Pacha de Marrakech. Dar El Bacha est un somptueux palais construit au XVIIIe siècle par Si Moussa, l'un des hommes les plus puissants de son époque. Il abrite aujourd'hui plusieurs musées, dont le musée des arts marocains que je visite. Il y a beaucoup de beaux objets exposés mais aussi beaucoup de touristes. Le musée présente des tapis berbères, des poteries andalouses, des objets en bois, des objets en métal et des photos de la vie au Maroc au tournant du siècle dernier.

Une partie de la demeure a été reconsidérée en un café qui est aujourd'hui très prisé et l'autre est le musée à visiter. Les cafés servis viennent du monde entier et ont tous les goûts possibles. L'ambiance y est coloniale et la cuisine est un mélange entre la France et le Maroc. Pour accéder au café, je traverse d'abord une partie du musée en prenant des couloirs et en passant dans la salle du palais marocain. Je tombe ensuite sur un patio rempli de verdure avec ses orangers et le café se trouve directement devant moi.

Le Palais Bahia

Après avoir visité Dar El Bacha, je prends un taxi qui m'emmène devant l'imposant Palais Bahia. L'entrée se fait par un jardin avec des fontaines et des fleurs; je me retrouve ensuite devant un grand et luxueux bâtiment. Le palais comporte de nombreuses pièces, toutes plus belles les unes que les autres, avec des peintures sur les murs, des mosaïques et des boiseries. Dans l'un des coins du palais, il y a un petit café où je m'arrête pour prendre un verre de thé.

Le Palais Bahia est un bel exemple d'architecture marocaine et il vaut vraiment la peine d'être visité.

Après avoir quitté le palais Bahia, je me promène dans la médina, qui est la vieille ville. C'est une zone animée et vibrante, pleine de vie et de couleurs. Les rues sont étroites et sinueuses, et il est facile de se perdre. Mais cela fait partie du plaisir !

La journée finie, je suis éreintée. Je rentre à l'hôtel pour dormir tôt car une journée bien chargée m'attend demain. J'ai prévu d'aller dans le désert d'Agafay à quelques heures en voiture de Marrakech.

Jour 3, mercredi : Le désert d'Agafay

Ce matin, je me réveille et je pars directement dans un mini bus qui m'attend devant l'hôtel et qui m'emmène au désert d'Agafay dès 9H du matin pour y passer la journée.

Le camp Scarabeo

Arrivés à destination, le chauffeur me propose de commencer par passer du temps au Scarabeo Camp puis de voir si je veux changer d'endroit durant la journée. Pour l'anecdote sympathique, il m'informe que Madonna a passé son anniversaire dans ce camp et qu'elle est toujours friande de ce genre d'expérience durant ses voyages au Maroc.

Scarabeo-Camp-marrakech

 

Nous nous dirigeons donc vers le Scarabeo Camp où le chauffeur me dépose avant de repartir. Très bien accueillie, on me propose un délicieux thé marocain à la menthe. Je me promène ensuite dans le camp et découvre toutes les activités qui y sont proposées : balades à dos de chameau, peinture au henné, sandboarding.... Il y en a pour tous les goûts !

Chaque met proposé à l'air plus divin que le précédent. Je ne sais quoi prendre et me décide finalement pour un mix entre un petit déjeuner et un déjeuner. On peut dire que je me fais un brunch à la marocaine.

L'ambiance est vraiment hors du commun et les plats sont à la hauteur de nos espérances. Le vent souffle dans les cheveux et le soleil tape doucement sur la peau. Un musicien vient jouer des musiques traditionnelles non loin de la tente dans laquelle je me suis allongée.

Je passe un début d'après-midi formidable à me prélasser sur la méridienne. J'avais ramené un livre et je ne vois pas le temps passer.

Le camp White Camel

En début de soirée, je décide de voir l'ambiance dans un autre camp. J'appelle le chauffeur qui me propose le White Camel, apparemment à l'opposé du Scarabeo Camp au niveau de l'ambiance. Nous roulons quelques minutes et j'arrive devant un camp qui est en effet, déjà très différent du premier avant même d'y être entré.

Je vois l'entrée en matière dure et je pense devant les tentes construites en dures aussi. Ce n'est plus l'univers traditionnel et le "luxueux sans en faire trop" du Scarabeo Camp. Tout est construit dans ce camp-ci. Je descends quelques marches et j'arrive devant un bar avec piscine. La musique est forte et les clients dansent avec un verre à la maison. Ici, l'ambiance est festive et moderne.

Le chauffeur avait raison, c'est un contraste assez impressionnant entre les deux camps qui se trouvent pourtant à quelques minutes l'un de l'autre en voiture.

Je prends un cocktail et m'allonge sur un transat pour profiter du coucher de soleil avant de repartir.

camp-white-camel

Cette journée était assez exceptionnelle. J'ai eu la chance d'aller dans le désert d'Agafay et d'y découvrir les différentes ambiances de plusieurs camps. Tout le monde y trouve son compte. Il y a le camp relaxant et luxueux en tout simplicité, le camp plus jeune et festif. Sur la route du retour, le chauffeur me montre le camp Terre des Etoiles qui est aussi connu pour être magnifique. Il est parfait pour les couples ou les familles. Il me semble que c'est le premier à s'être installé dans le désert. Il a donc une réputation bien fondée sur plusieurs années.

Si vous voulez un conseil, informez vous sur le camp que vous choisirez avant d'y aller car comme je l'ai dis précédemment, l'ambiance change du tout au tout en fonction des camps.

Arrivés à Marrakech dans la soirée, je dîne dans un petit café au centre de la Medina et retourne à l'hôtel pour y dormir. Encore une fois, cette journée aura été pleine de découvertes et de rebondissements qui m'auront épuisé.

Jour 4, jeudi : Destination, Agadir

Ce matin, je prends le bus pour me diriger vers Agadir. Cette station balnéaire prisée est aussi réputée pour ses nombreux parcours de golf et ses spots de surf connus mondialement.

J'ai prévu d'y rester deux jours et de retourner ensuite à Marrakech car je n'ai malheureusement qu'une semaine.

J'ai la chance d'avoir une amie qui habite à Agadir et qui est en vacances au même moment.

Elle me retrouve à l'entrée de la ville et me récupère en voiture. Nous prenons le temps de passer par chez elle pour y déposer mes affaires avant de reprendre la route pour aller à la plage.

Sur le chemin elle me fait visiter la ville et me montre les différents quartiers. C'est une ville avec de grands boulevards dégagés. La propreté des rues m'a frappé; il n'y a aucun déchet nul part. C'est l'une des rares villes que j'ai visité qui est aussi propre.

Visite de Taghazout

Nous sortons de la ville pour nous diriger vers Taghazout où il y a un spot de surf. Nous visitons ce grand village en nous baladant dans ses ruelles. J'achète quelques petits souvenirs dans une boutique et nous prenons un thé à la menthe puis déjeunons dans un café au bord de la mer. Après manger, nous faisons une marche sur la superbe baie avec les pieds dans l'eau. Les surfeurs se délectent des vagues et les enfants jouent à s'arroser sous la surveillance de leurs parents. Nous finissons par nous baigner; impossible d'y résister !

Taghazout

La journée se termine petit à petit et nous décidons de rentrer à Agadir pour dîner.

Mon amie connaît un restaurant marocain typique de la région près de la mer.

Le soleil se couche doucement et nous nous promenons sur le sable après manger. La plage est déserte à cette heure de la journée. Les couleurs sont magnifiques, le ciel est orange, rose et rouge. Nous y passons un agréable moment puis rentrons dormir. Je m'endors en sachant qu'une journée bien chargée m'attend pour demain. Je compte visiter le souk de la ville puis me balader dans les rues jusqu'à arriver sur la corniche.

Jour 5, vendredi : Agadir

Le vendredi, jour sacré à Agadir

Aujourd'hui est un jour spécial car c'est le jour sacré de la semaine. Les musulmans du pays vont à la mosquée et la tradition veut que le repas du midi soit un couscous.

J'aide donc pendant la matinée à préparer le couscous. C'est tout un rituel avec la semoule, les légumes et la viande à faire cuire et à disposer dans le plat.

Nous le dégustons enfin à midi ! Il est incroyablement bon, j'en suis bouche bée !

Après manger, nous prenons le taxi pour nous rendre au Souk.

J'y découvre plusieurs ambiance aussi différentes les unes des autres. D'un côté, nous avons les vendeurs alimentaires, de l'autre ceux portés sur le textile et bien d'autres encore ...

Nous achetons de délicieux beignets vendus à la sauvette en marchant, plusieurs légumes pour le dîner de ce soir ainsi que des produits ménagers.

Shopping et visite de la ville

Après avoir fait les courses et visité le Souk pour ma part, nous rentrons pour déposer les achats puis ressortons à pied cette fois-ci. Nous commençons par visiter les quartiers résidentiels comme Taddart, Charaf puis descendons la grande avenue pour arriver devant la grande mosquée. Nous avons en face, plusieurs boutiques de créateurs sont présentes dans les petites rues. Les vêtements sont modernes mais avec une touche de traditionnel par rapport au tissu, à la coupe ou encore par rapport aux motifs. Tous aussi beaux les uns que les autres, ils ont chacun leur inspiration. A travers les différents vêtements, les créateurs nous racontent l'histoire de la région et l'évolution de la société actuelle à Agadir. De très belles rencontres.

maroc-visiter

En continuant de marcher, nous finissons par arriver sur la corniche.

Nous passons devant un glacier et décidons de prendre des glaces pour les manger pendant notre balade sur la plage. Les pieds dans l'eau je regarde la baie d'Agadir et je me rends compte de la beauté de cette plage au fur et à mesure que nous marchons. Il y a beaucoup de touristes certes, mais ce n'est pas dérangeant.

Nous arrivons ensuite au port de plaisance de la ville, autrement dit la Marina. ll y a plusieurs boutiques comme Zara, Jennyfer, Aldo etc... . Les restaurants y sont à foison aussi avec différentes cuisines du monde proposées (asiatique, marocaine, française, américaine, espagnole…).

agadir

La vallée du Paradis

La matinée terminée, nous nous rendons à la vallée du Paradis en voiture. C'est un endroit connu par les locaux pour les nombreuses cascades. Arrivés là bas, nous marchons pendant environ une heure pour atteindre une chute d'eau. L'eau est froide mais tellement rafraîchissante ! Nous passons l'après-midi à nager dans les différents bassins et à prendre des bains de soleil sur les rochers.

Le soleil se couche et il est temps de rentrer pour dîner. Nous préparons un tajine de poisson et de pommes de terre très prisé dans la région. Mon amie m'explique l'importance de chaque aliment dans le plat et surtout, l'importance de les faire cuire dans un plat à tajine et pas autre chose ! Pour information, la vapeur provenant des aliments se condense en haut du couvercle du plat à tajine et retombe ensuite sur les aliments, qui sont ainsi humidifiés. Le résultat est incroyable : les aliments cuits sont particulièrement fondants et savoureux. Rien à voir avec une cuisson à la casserole !

la-vallée-du-paradis

Jour 6, samedi : Retour à Marrakech

La Palmeraie

Ce matin, je me suis réveillée et ai pris la route pour revenir à Marrakech pour mes deux derniers jours au Maroc. Arrivée dans la ville ocre, je vais directement à l'hôtel qui n'est pas le même que le précédent. Je suis dans un autre Ryad un peu plus loin de la Medina cette fois-ci. Je dépose mes affaires et prends un taxi pour aller directement visiter la Palmeraie. Chose que j'aurai dû faire dès mon arrivée tellement les locaux m'en parlent.

J'arrive donc à la Palmeraie, impressionnante de par ses multiples palmiers. Différents types de balades y sont proposés : balades en quad, en buggy, en chameau ou encore en calèche tirée par des chevaux. L'ambiance diffère selon ce qu'on choisit. Pour ma part, le quad et le buggy sont très bruyants et altèrent les bienfaits de cette balade.

La palmeraie est considérée jusqu'à aujourd'hui, comme une zone luxueuse car elle est au centre d'un complexe urbain comptant des résidences, des terrains de golf et des hôtels et réussit encore à conserver son ambiance mystique. Elle est aussi une source de richesse pour la ville de Marrakech car hormis les dattes et le bois extraits des palmiers, ces arbres créent aussi une écosystème favorable à la création d'arbres fruitiers et d'autres plantations dans la palmeraie.

 la-palmeraie-maroc

La Medina

Après la balade dans la Palmeraie, je retrouve le taxi qui m'attendait pour revenir dans la Medina. J'en profite pour faire quelques dernières courses sur la place Jemaa El Fna car c'est mon avant-dernier jour et la fin de mon séjour approche.

En se baladant dans les ruelles étroites, je remarque des boutiques auxquelles je n'avais pas fait attention la dernière fois. J'achète encore quelques épices et des babouches avant de me rendre au restaurant pour ma dernière soirée. Le concierge de l'hôtel m'avait parlé d'un restaurant typique marocain qui ne sert que des plats d'une région précise : la cuisine fassia.

Dîner au restaurant

Un festin digne de la royauté pour ce dernier dîner à Marrakech, je ne peux que recommander ce restaurant. J'ai pu découvrir les entrées, plats et desserts traditionnels fassis qui sont incroyables. La bissara du jour était succulente, c'est une soupe aux fèves ou pois cassés en fonction du chef. Je ne parle même pas du cocktail de briouates qui est assortiment de pâtes feuilletées farcis au riz, à la viande hachée, au poisson, aux légumes et aux épinards et fromage. De quoi vous mettre l'eau à la bouche ! En plats, j'ai demandé conseil à la serveuse, elle me propose le tagine aux pruneaux et amandes avec de l'agneau (ou boeuf ou poulet selon ce que vous préférez). Tous les tagines de la carte avaient l'air très bons et j'aurai bien voulu tous les commander mais il est vrai que celui choisit était incroyable !

 

Jour 7 : Dernier jour à Marrakech

 

Balade dans la ville de Marrakech

Pour mon dernier jour à Marrakech, je décide de flâner dans la ville et de me balader dans les ruelles. Je découvre la mosquée de la Koutoubia qui est la plus grande mosquée de la ville. Une première version avait été construite en 1148 par le sultan Almohade Adbelhoumen puis une deuxième version verra le jour en 1158. Celle-ci est d'ailleurs l'actuelle. La Koutoubia est considérée encore aujourd'hui comme un exemple d'architecture almohade et de l'architecture des mosquées marocaines de manière générale. Son minaret a inspirée d'autres bâtiments tels que la Giralda de Séville et la tour Hassan de Rabat avec ses différents motifs géométriques et sa flèche d'or et d'orbes métalliques placée à son sommet.

mosquee-de-koutoubia

Arrivée dans le centre-ville

Je me dirige ensuite vers le centre de la ville où toutes les boutiques internationales sont concentrées sur l'avenue principale. Les restaurants et cafés fusent et une tonne de monde se balade en regardant les vitrines. Je continue à marcher et je me retrouve dans la vieille partie de la ville. Les rues sont beaucoup plus étroites ici et il y a beaucoup de petites boutiques qui vendent toutes sortes de choses.

Je passe le reste de la journée à explorer cette partie de la ville et je suis vraiment étonnée de voir à quel point elle est différente du reste de Marrakech. Sur le chemin du retour vers l'hôtel, je m'arrête dans l'un des nombreux cafés en plein air pour prendre un thé à la menthe et observer les gens.

Pour ma dernière soirée, je décide de manger dans un restaurant traditionnel dont le concierge de l'hôtel m'a parlé ce matin avant de sortir. Il faut marcher un peu en partant d'où je suis mais ça vaut le coup. La nourriture est incroyable et je suis si heureuse d'avoir décidé de l'essayer.

Après le dîner, je me promène dans la ville pendant un peu plus longtemps avant de rentrer à l'hôtel. Je suis vraiment triste de quitter le Maroc demain, mais très reconnaissante pour cette expérience incroyable.

Merci d'avoir lu le récit de mon voyage au Maroc ! J'espère que vous l'avez apprécié et que vous avez peut-être même appris un peu plus sur ce magnifique pays. Si jamais vous avez la chance d'y aller, je vous le recommande vivement.

Retrouvez également le top 10 des activités à faire à Marrakech recommandées par Baage !

AfriqueDestinationsRécits de voyage